Master mention ECONOMIE ET GESTION PUBLIQUES (M1-sciences économiques)

60

Objectifs

Ce master a pour but de former en deux ans des cadres qualifiés et rompus aux méthodes de l'économie, de la finance et du management public.

La première année comporte des cours communs et s'articule aussi autour de deux parcours différenciés :

  • Économie et évaluation publiques (EEP),
  • Administration et gestion publiques (AGP).

    Qualifications acquises

    • Connaissances institutionnelles sur l'organisation et le financement du secteur public et parapublic, de l'échelon local à l'échelon européen.
    • Connaissances juridiques pour apprécier la faisabilité et la légalité des politiques publiques.
    • Capacité à évaluer la concordance entre les objectifs attendus et les objectifs réalisés d'une politique publique.
    • Maîtrise des techniques informatiques et statistiques pour la gestion des bases de données et le traitement de l'information économique.
    • Maîtrise au moins d'une langue vivante.
    • Disposition de bonnes capacités écrites et orales pour présenter des résultats d'études.
    • Capacité à travailler en réseau, à diriger une équipe.

      Conditions d'accès

      • De plein droit : titulaires d'une licence d'Economie-Gestion ou Mathématiques-Economie de Rennes 1.
      • Dossiers examinés en commission de validation d'acquis : sont concernés les étudiants des autres établissements titulaires d'une licence AES (Administration économique et sociale), Economie-Gestion, MASS (Mathématiques appliquées aux sciences sociales), Mathématiques-Economie, Econométrie ou diplômes équivalents.

      Service de formation continue : http://sfc.univ-rennes1.fr

      Modalités de candidature

      Calendrier de candidature

      • Accès de plein droit : à partir de début juillet
      • Accès par validation d'acquis : de février à fin juin

      Procédure d'inscription

      Pour tout renseignement

      Service scolarité - 02 23 23 35 59 - eco-scol@univ-rennes1.fr

      Modalités de la formation

      La première année se déroule autour de cours communs présentant les connaissances de base à acquérir pour les métiers du secteur public (Fondements et instruments de l'action publique, Économie et politiques européennes, Finances publiques générales).

      Afin de permettre à des étudiants de profils variés de suivre avec bénéfice la formation, la première année s'articule aussi autour de deux parcours différenciés :

      • Économie et évaluation publiques (EEP)

      Responsable : Benoît Le Maux

      Ce parcours s'adresse à un public intéressé par des métiers où dominent les aspects techniques, tant en matière de finances publiques que d'analyse économique des politiques publiques.

      • Administration et gestion publiques (AGP)

      Responsable : Marie-Estelle Binet

      Ce parcours s'adresse à un public intéressé par une approche des politiques publiques accordant une large place à l'économie, mais ouverte à d'autres champs disciplinaires (droit notamment) permettant d'enrichir ses compétences.

      Ce master 1 ouvre en deuxième année sur cinq spécialités :

      • Analyse de projets et développement durable (APDD),
      • Chargé de développement local (CDL),
      • Conseil en évaluation et analyse financière publique territoriale (CEVALAF),
      • Économie publique et finance publique (EPFP),
      • Métiers de la formation en économie et gestion (MFEG).

        Poursuite d'études

        La poursuite d'études privilégiée après le M1 est l'une des cinq spécialités de M2 du master EGP de l'université de Rennes 1 :

        • Analyse de projets et développement durable (APDD),
        • Chargé de développement local (CDL),
        • Conseil en évaluation et analyse financière publique territoriale (CEVALAF),
        • Économie publique et finance publique (EPFP),
        • Métiers de la formation en économie et gestion (MFEG).

          Insertion professionnelle

          Dès la première année, le master Economie et gestion publiques permet de se présenter aux concours à dominante économique de la fonction publique (centrale, territoriale ou hospitalière).

          A l'issue de la deuxième année, il permet d'accéder à des métiers variés :

          • consultant au sein des collectivités territoriales, des grandes entreprises d'audit (telles que KPMG, PricewaterhouseCoopers, etc.) ou des organisations relais subventionnées par des fonds publics,
          • chargé de mission, chef de projet, chargé d'études, animateur (économie, social, insertion, habitat, etc.) au sein des collectivités territoriales et de leurs partenaires (établissements publics de coopération intercommunale-EPCI, pays, CCI, etc.),
          • cadre de catégorie A, personnel scientifique, enseignant-chercheur (sous réserve d'obtenir un doctorat).

          En moyenne, plus de 90% des jeunes diplômés ont obtenu dans les 3 à 6 mois un emploi correspondant à leur niveau de diplôme (pour la plupart dès la fin de leur stage).