Paul étudie actuellement en Chine à l’Université de Chengdu SWUFE via un accord bilatéral de la Faculté

Mon expérience en trois mots : nourriture, rencontres et voyage.

  1. Chengdu
  2. Logement
  3. Gastronomie
  4. Les transports
  5. Mes conseils

Chengdu

J’aime beaucoup Chengdu, c’est une ville de 15 millions d’habitants, et pourtant on s’y sent comme dans une ville à taille humaine.
Les gens ne sont pas pressés et on ne s’y sent pas oppressé. Il y a énormément de parcs, de cours d’eau et de maisons de thés.

Il y a beaucoup d’étudiants étrangers, d’Europe et de partout dans le monde, et donc forcément une vie étudiante très active, avec de très nombreux clubs et bars. Cela permet aussi de rencontrer énormément de personnes.

Les cours sont presque les mêmes qu’en France, avec cependant moins d’interactions, mais également un volume de cours plus faible (10 à 13h par semaine).

J’ai aussi été impressionné par l’avancement technologique de la Chine, bien plus important qu’en Europe. Par exemple, ici tout se paye via wechat sur son portable, même au plus profond de la campagne.

Chengdu est la ville des pandas, on y trouve la plus grande base de recherches sur les pandas au monde

 

Logement

A notre arrivée, des étudiants chinois sont venus nous chercher à l’aéroport et nous ont conduits à l’université, où nous avons rencontré la coordinatrice qui s’était occupée de nous trouver un appartement.
Nous n’avons cependant pas pris cet appartement, car nous voulions vivre plus près du centre. Nous sommes donc en colocation à 4 avec deux Hollandais, dans un appartement de 150 m2 avec balcon, au sixième étage.
Nous payons 1200 RMB chacun, soit environ 150€ par mois.

Jinli street, rue traditionnelle chinoise

 

Gastronomie

Le coût de la vie est moindre, je ne mange jamais à mon appartement, un repas basique à l’extérieur coûte entre 1 et 2€.
On mange très bien, c’est très diversifié et souvent très épicé, on croise des gens de toute la Chine venus vivre ici pour la gastronomie.
Gastronomie qui n’a rien à voir avec ce qu’on peut manger au restaurant chinois. Je n’ai jamais vu de nem en Chine.

Hot Pot, Fondue au piment, LA spécialité du Sichuan
Marché aux fruits à côté du campus

Les transports

Le réseau de transports en commun est très développé et efficace, bien plus qu’en France ; il y a 6 lignes de métro et la ville prévoit d’en avoir 21 à l'horizon 2020.
Les taxis coûtent 25 centimes d’euro par kilomètre, c’est très pratique, particulièrement si vous êtes plusieurs. Le prix du ticket de métro varie selon la distance parcourue, mais c’est toujours moins d’un euro, à partir de 36 centimes.
Il est très facile de voyager en Chine et en Asie et pour pas très cher, particulièrement dans le Sichuan qui compte le plus grand nombre et les plus beaux parcs nationaux en Chine. On peut partir passer un week-end dans les montagnes de la bordure de l’Himalaya en 3 heures de bus et pour 5€. De nombreux trains et avions relient Chengdu aux grandes villes chinoises et internationales.

Le mont Emei
Une fois que l'on est en Chine il est très facile de voyager, ici une photo du Bund de Shanghai.

 

Mes conseils

Je conseillerais aux étudiants qui souhaiteraient venir à Chengdu de ne pas hésiter une seconde, de passer la barrière de la culture ou de la langue qui, finalement, ne sont pas des freins, au contraire. Une fois arrivé, vous vous sentirez complètement étrangers à la vie ici, puis, deux jours plus tard, vous vous sentirez très bien et presque comme chez vous, avec les avantages chinois en plus. Le plus important est de réussir à surpasser sa peur, parce que, bien sûr, ça fait très peur, mais finalement ce n’est pas si terrible.

Temple bouddhiste
Temple en haut du Mont Emei